issue


issue

issue [ isy ] n. f.
XIIe; de issu
1Vx Action de sortir.
2Mod. Ouverture, passage offrant la possibilité de sortir. dégagement, 1. porte, sortie. Chercher une issue. Une issue de secours. « Toutes les issues de ma chambre étaient fortement closes » (Maupassant). Rue, voie sans issue. cul-de-sac, impasse. Orifice d'évacuation. déversoir, exutoire. Ménager une issue à la vapeur, à l'eau d'un réservoir.
3Fig. Possibilité, moyen de sortir d'affaire et d'aller plus avant. Rechercher une issue politique à un conflit. échappatoire, solution. « pour échapper à son tuteur, il n'y avait pas d'autre issue que le mariage » (Henriot). Situation sans issue. « L'expédition d'Égypte était sans issue » (Bainville).
Par ext. Manière dont on sort d'une affaire, dont une chose arrive à son terme. aboutissement, 1. fin, résultat. Heureuse issue. Issue fatale d'une maladie (la mort). « On ne peut rien affirmer de l'issue d'une affaire » (Valéry).
♢ À L'ISSUE DE : à la fin de. « Elle se vit, à l'issue du procès, brutalement expulsée » (Henriot).
4Plur., techn. Ce qui reste des moutures après séparation de la farine. 3. son. Bouch. Extrémités ou viscères des animaux formant, avec les abats, le « cinquième quartier ».
⊗ CONTR. Accès, entrée; commencement.

issue nom féminin (ancien français issir, sortir) Lieu, passage, ouverture par où on peut sortir : Fermer toutes les issues. Issues de secours. Manière dont une affaire se conclut, dont quelque chose aboutit : L'issue d'un combat. Moyen de sortir d'une difficulté, d'une affaire dangereuse : Il n'y a pas d'autre issue que de renoncer.issue (expressions) nom féminin (ancien français issir, sortir) Donner issue à quelque chose, être le lieu, l'endroit par où quelque chose peut sortir, s'échapper. ● issue (synonymes) nom féminin (ancien français issir, sortir) Lieu, passage, ouverture par où on peut sortir
Synonymes :
- débouché
- dégagement
Manière dont une affaire se conclut, dont quelque chose aboutit
Synonymes :
- dénouement
- fin
Moyen de sortir d'une difficulté, d'une affaire dangereuse
Synonymes :
- échappatoire
- expédient

issue
n. f.
d1./d Passage, ouverture qui permet de sortir. Issue de secours.
d2./d Fig. Moyen pour sortir d'une affaire, pour trouver une solution. Trouver une issue. Situation sans issue.
|| événement final sur lequel débouche une situation, une action. L'issue de la bataille. Tragique issue. Issue fatale: mort. Voie sans issue, qui ne mène nulle part; dont l'une des extrémités est bouchée.
|| Loc. Prép. à l'issue de: à la sortie, à la fin de. à l'issue de la conférence.
d3./d TECH (Plur.) En meunerie, ce qui reste des moutures, après séparation de la farine.
|| Parties non comestibles restant après le dépeçage d'une bête de boucherie.

⇒ISSUE, subst. fém.
A. — Vieilli. Action de sortir.
Droits d'issue. Ce que payait le vassal quand il sortait de la domination de son suzerain. (Ds LITTRÉ, GUÉRIN 1892, DG, Lar. Lang. fr.).
B. — Porte, ouverture, passage qui offre à quelqu'un la possibilité de sortir ou d'entrer. Une issue qu'ils avaient oublié de fermer permit aux assassins de pénétrer (STAËL, Consid. Révol. fr., t. 1, 1817, p. 270). Ô ciel! où fuir?... Cette fenêtre... Le sol est à vingt pieds... Je me tuerai peut-être Mais c'est la seule issue ouverte à mon départ (DUMAS père, Christine, 1830, V, 1, p. 275). Séleucie était le port d'Antioche et la grande issue de la Syrie septentrionale vers l'Occident (RENAN, St-Paul, 1869, p. 2). Pendant qu'Astaroth et Mammon, très contents, Ouvrent la flamboyante issue à deux battants (LECONTE DE LISLE, Poèmes barb., 1878, p. 324) :
1. Les chevaliers, écrasés sous le choc, furent rejetés par petits groupes isolés dans les rues où ils se virent pris comme dans une souricière, car les issues se trouvèrent bientôt coupées par un amoncellement de poutres et de palissades.
GROUSSET, Croisades, 1939, p. 357.
SYNT. Issue d'un défilé, d'une gorge, d'un jardin, de la rade; issue sur la mer; issue étroite, introuvable; appartement, chambre, maison à deux issues; cachot, labyrinthe, prison sans issue; chemin, ravin, route, voie sans issue; assiéger, boucher, cerner, fermer, garder, murer, obstruer, occuper, ouvrir les issues d'un château, d'une forteresse, d'un monastère; chercher une issue; sortir par une issue dérobée, secrète.
Issue de secours. Sortie supplémentaire prévue en cas d'accident, de catastrophe. Au fig. Moyen de s'échapper. L'écrasement, sous le brouillard plein d'acides et de produits chimiques, de six millions d'individus, les précipite vers cette issue de secours : la campagne (MORAND, Londres, 1933, p. 79).
Toutes issues closes, fermées. Sans moyen de sortir. Les Français, consignés sur ordre dans leurs baraques, toutes issues closes, et prévenus qu'il serait tiré sur la première tête qui se montrerait (AMBRIÈRE, Gdes vac., 1946, p. 167).
Au fig. Aucune issue! nulle issue! il n'y a plus d'issue! Messieurs les nazis, vous vous fourrez dans une impasse. Ici il n'y a pas d'issue (CENDRARS, Bourlinguer, 1948, p. 212).
Loc. prép. fig. À l'issue de. À la fin de. À l'issue de la cérémonie, de la conférence, du conseil, de la réunion, du stage. À l'issue de ma troisième journée (...) ce fait stupéfiant m'est apparu nettement (FRAPIÉ, Maternelle, 1904, p. 34).
C. — Ouverture par où peut sortir, s'échapper quelque chose. L'eau filtre, fuit par une issue. Le foyer est au milieu, sous une ouverture du toit, qui donne issue à la fumée (Voy. La Pérouse, t. 3, 1797, p. 43). Si on ne laisse pas d'issue à la marmite, elle fera sauter le couvercle (MÉRIMÉE, Lettres ctesse de Montijo, t. 2, 1870, p. 43). Le liquide se résorbe peu à peu s'il n'est pas trop abondant, ou bien on lui donne issue par thoracentèse (CALMETTE, Infection bacill. et tubercul., 1920, p. 178) :
2. ... ce plateau s'abîmerait dans une incandescente fournaise si, douze milles plus loin, les vapeurs emprisonnées ne trouvaient une issue par les cratères du Tongariro.
VERNE, Enf. cap. Grant, t. 3, 1868, p. 116.
Au fig. Moyen de (se) sortir d'affaire, d'une affaire difficile ou dangereuse, d'une situation délicate; le résultat positif ou non d'un événement, d'une entreprise. Maurice, en présence de la jeune femme, se sentait comme la proie d'un enchantement (...). Où allait-il? quelle suite, quelle fin, quelle issue à cette liaison (FEUILLET, Veuve, 1884, p. 169). Une issue meilleure s'ouvrait à lui : il allait se tuer! (CHÂTEAUBRIANT, Lourdines, 1911, p. 266). Il y a toujours une issue, une chance dernière, une fuite possible, « la belle » (CENDRARS, Bourlinguer, 1948, p. 180). Il n'y a d'issue et d'avenir que par la victoire (DE GAULLE, Mém. guerre, 1954, p. 678) :
3. J'avais bien des raisons de m'égarer. Depuis deux ans je me débattais dans un traquenard, sans trouver d'issue; je me cognais sans cesse à d'invisibles obstacles : ça finissait par me donner le vertige.
BEAUVOIR, Mém. j. fille, 1958, p. 258.
SYNT. Issue douteuse, incertaine, inespérée, malheureuse; issue de la guerre, d'une maladie, d'un procès, d'un projet; attendre l'issue du combat, d'un duel; heureuse, tragique issue; être sceptique sur l'issue de qqc.
Issue fatale. La mort. Craindre une issue fatale; retarder l'issue fatale. L'état du général Lamarque, grave depuis quelques jours, a empiré; on s'attend à une issue fatale (ARNOUX, Algorithme, 1948, p. 293).
Sans issue. Qui ne débouche sur rien, sans avenir. Conflit, misère, passion, situation, vie sans issue; s'engager sur un chemin, une voie sans issue. Ce point extrême où il n'est qu'un instant acculé, ce sera (...) le monde sans issue où se débattront les héros de Kafka (SARRAUTE, Ère soupçon, 1956, p. 45).
Expr. Fermer les issues à qqn. Le discours de Saint-Just ne vise qu'à fermer, une à une, toutes les issues au roi, sauf celle qui mène à l'échafaud (CAMUS, Homme rév., 1951, p. 152). Ménager des issues. Dans le cas où l'union d'Emma et d'Émilien deviendrait commandée, il comptait ménager des issues pour qu'on pût dire que tout s'était fait sur les instances d'Émilien (RENAN, Feuilles dét., 1892, p. 26).
D. — Spéc., au plur.
1. BOUCH. Parties dites du cinquième quartier, comprenant les abats et les parties non consommables : cornes, cuirs, suif, viscères. Issues d'agneau au petit lard. On entend par issues la tête, le foie, le cœur, le mou et les pieds (AUDOT, Cuisin. campagne et ville, 1896, p. 226).
2. MEUN. ,,Produits, autres que la farine, obtenus au cours de la mouture des céréales (son, remoulage, recoupe, etc.)`` (Lar. Lang. fr.). Des issues de blé (Ac.).
Prononc. et Orth. : [isy]. Ac. 1694 issuë, ensuite issue. Étymol. et Hist. A. 1. 1155 eissue « endroit par où on peut sortir d'un lieu » (WACE, Brut, éd. Arnold, 408); 2. a) ca 1165 « action de sortir d'un lieu » (BENOÎT DE STE-MAURE, Troie, 7160 ds T.-L.); b) 1244 dr. féod. (Cart. S. Vinc. de Metz, Richel. lat. 10023, fol. 91 r° ds GDF.). B. 1. a) 3e tiers XIIe s. « fin, conclusion d'une chose » (CHRÉTIEN DE TROYES, Chans. I, 41 ds Perceval, éd. A. Hilka, p. 801); b) 1534 « résultat d'une entreprise » (RABELAIS, Gargantua, XLV, éd. R. Calder et M.A. Screech, p. 265); c) av. 1560 faire issue « sortir d'un état, d'une situation préjudiciable » (DU BELLAY, Sonnets divers, 3, éd. Chamard, II, 257 ds HUG.); 1671 « moyen de sortir d'une situation embarrassante » (POMEY); 2. ca 1393 « dernier service d'un repas » (Ménagier, II, 92 ds T.-L.). C. 1. XIIIe s. [date des mss] « viscères (ici, d'un combattant frappé d'un coup d'épée) » (Couronnement de Louis, éd. Y. G. Lepage, A 936; cf. var.); 1332 plur. « viscères, entrailles des animaux » (JEAN ACART DE HESDIN, Prise amoureuse, éd. E. Hoepffner, 1773); 2. 1751 issues du blé « ce qui reste de la mouture après la farine » (Encyclop. t. 1, p. 384 b, s.v. amydon). Part. passé fém. subst. de issir.
STAT. Issue subst., part. passé et adj. fém. Fréq. abs. littér. : 1 776. Fréq. rel. littér. : XIXe s. : a) 1 933, b) 2 048; XXe s. : a) 2 162, b) 3 505.

issue [isy] n. f.
ÉTYM. V. 1165 (sens 1, a); eissue (sens 2), 1155; féminin substantivé de issu.
1 a Vx. Action de sortir.
b Loc. mod. (1273). À l'issue de : en sortant de. Sortie (à la), sortir (au). || À l'issue du spectacle, de la séance, du procès (→ Expulser, cit. 2), du dîner, de l'entrevue, de la cérémonie. Fin.
2 Mod. Ouverture, passage offrant la possibilité de sortir. Dégagement, passage, porte, sortie. || Percer, boucher, aveugler une issue. || Issue permettant de s'échapper (→ Galerie, cit. 4). || Chercher, découvrir une issue (→ Apparaître, cit. 20; gouffre, cit. 2). || Issue secrète, dérobée.
1 Issue est plus général que sortie. La sortie est le passage par où l'on sort habituellement; l'issue est toute ouverture par où l'on peut sortir. La porte est à la fois une sortie et une issue; la fenêtre n'est pas une sortie, mais, en un cas pressant, elle peut être une issue.
Littré, Dict., art. Issue.
2 De cette façon, la barricade, murée sur trois rues (…) était vraiment presque inexpugnable; il est vrai qu'on y était fatalement enfermé. Elle avait trois fronts, mais n'avait plus d'issue. — Forteresse, mais souricière, dit Courfeyrac en riant.
Hugo, les Misérables, V, I, VII.
3 (…) je ne me relevais jamais au milieu des nuits pour m'assurer que toutes les issues de ma chambre étaient fortement closes.
Maupassant, les Sœurs Rondoli, Lui.
(1690). Lieu par où peut sortir qqch. Débouché, dégorgeoir, déversoir, émonctoire, évacuation, exécutoire, soupape. || Ménager une issue à la fumée, à la vapeur, à l'eau d'un réservoir. || Source qui trouve une issue, (vieilli) qui trouve issue (→ 1. Fougue, cit. 5). || Donner issue à…Par métaphore (→ Fermenter, cit. 3). || Donner issue à la colère.
4 La joie n'ouvrait pas devant lui une de ces issues étroites et fascinantes où toute la vie se précipite.
J. Romains, les Hommes de bonne volonté, t. V, VII, p. 59.
(1764). Sans issue. || Chemin, rue, voie sans issue. Cul-de-sac, impasse (cit. 1); → Boucherie, cit. 1; par métaphore dénouer, cit. 10.
5 (…) s'offrir à servir de guide dans un chemin détourné qu'il ne connaît pas, et dont il ne peut ensuite trouver l'issue.
La Bruyère, les Caractères de Théophraste, De l'air empressé.
3 (1555, repris XIXe). Fig. Possibilité, moyen de sortir d'affaire et d'aller plus avant. Échappatoire, solution. || Chercher une issue à une difficulté. || « Je ne vois pas d'autre issue. Se ménager des issues » (Académie). || Situation sans issue (→ Achopper, cit. 4). || Intrigue, passion sans issue (→ Court, cit. 19; estival, cit. 2). || Une vie sans issue (→ Folie, cit. 30).
6 C'est toi, Prince, qui rends nos esprits très habiles
À trouver une issue aux choses difficiles (…)
Ronsard, Pièces posthumes, Second livre des hymnes, X.
7 Bonaparte, de son côté, venait d'échouer en Syrie où il avait essayé de s'ouvrir un chemin. L'expédition d'Égypte était sans issue.
J. Bainville, Hist. de France, XVI, p. 387.
8 (…) elle devait se dire que pour échapper à son tuteur il n'y avait pas d'autre issue que le mariage.
Émile Henriot, Portraits de femmes, p. 313.
(1501). Manière dont on sort d'une affaire, dont une chose tourne, arrive à son terme. Aboutissement, fin, fortune, résultat, succès (vx). || Bonne, heureuse issue (→ Grossesse, cit. 2). || Issue malheureuse, fatale d'un duel, d'une maladie (→ Épouvantement, cit. 2; imminence, cit. 2). || Ignorer, ne pas prévoir l'issue d'une entreprise (cit. 10; → État, cit. 125).
9 J'ai peur que votre effort n'ait pas trop bonne issue.
Molière, les Femmes savantes, IV, 4.
10 Certes, nos pères disaient bien que le hasard est grand; ils savaient qu'on ne peut rien affirmer de l'issue d'une affaire; mais, dans l'ensemble, cet imprévu imaginable, permettait cependant de décréter des lois durables, de signer des conventions fermes (…)
Valéry, Regards sur le monde actuel, p. 207.
4 Issues, n. f. pl. a (1751). Par métonymie. Ce qui reste des moutures après séparation de la farine (cit. 1). Son. || Marchand de grains et issues.
b (1332). Techn. Extrémités ou viscères des animaux formant, avec les abats, le « cinquième quartier ».
CONTR. Accès, entrée; commencement.
HOM. Issu.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • issue — issue …   Dictionnaire des rimes

  • issue — is·sue 1 / i ˌshü, ˌsyü/ n 1 pl: proceeds from a source of revenue (as an estate) rents, issue s, and profits 2: one or more lineal descendants died without issue compare …   Law dictionary

  • Issue — Is sue ([i^]sh [ u]), n. [OF. issue, eissue, F. issue, fr. OF. issir, eissir, to go out, L. exire; ex out of, from + ire to go, akin to Gr. ie nai, Skr. i, Goth. iddja went, used as prefect of gaggan to go. Cf. {Ambition}, {Count} a nobleman,… …   The Collaborative International Dictionary of English

  • issue — [ish′o͞o; ] chiefly Brit [ is′yo͞o] n. [OFr pp. of issir, to go out < L exire < ex , out + ire, to go: see YEAR] 1. an outgoing; outflow; passing out 2. Archaic a way out; exit; outlet 3. a result; consequence; upshot 4. offspring; a child… …   English World dictionary

  • issue — ► NOUN 1) an important topic for debate or resolution. 2) the action of issuing. 3) each of a regular series of publications. 4) formal or Law children of one s own. ► VERB (issues, issued …   English terms dictionary

  • issue — [n1] point in question affair, argument, concern, contention, controversy, matter, matter of contention, point, point of departure, problem, puzzle, question, subject, topic; concepts 278,532 issue [n2] result causatum, conclusion, consequence,… …   New thesaurus

  • Issue — may refer to:* Issue (legal), a legal term * Issue (comics), a monthly Korean comics anthology magazine * Issues (album), an album by Korn * Issue (computers), a unit of work to accomplish an improvement in a data system * Issue tracking system,… …   Wikipedia

  • Issue — Is sue ([i^]sh [ u]), v. t. 1. To send out; to put into circulation; as, to issue notes from a bank. [1913 Webster] 2. To deliver for use; as, to issue provisions. [1913 Webster] 3. To send out officially; to deliver by authority; as, to issue an …   The Collaborative International Dictionary of English

  • Issue — Is sue, v. i. [imp. & p. p. {Issued} ([i^]sh [ u]d); p. pr. & vb. n. {Issuing}.] [1913 Webster] 1. To pass or flow out; to run out, as from any inclosed place. [1913 Webster] From it issued forced drops of blood. Shak. [1913 Webster] 2. To go… …   The Collaborative International Dictionary of English

  • Issue 1 — is an expression which refers to the first edition of a publication such as a magazine, comic, or e zine, and is also used to denote the initial direction or output of creativity.Issue 1s are often sought for the following reasons:* The sometimes …   Wikipedia


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.